L'Apithérapie

Publié le : 10/04/2018 13:52:57
Catégories : La Propolis


INTRODUCTION



Faisant régulièrement parler d’elle, l’apithérapie s’inscrit dans le mouvement d’utilisation de produits naturels au service de la santé. Elle consiste à utiliser les produits récoltés, transformés ou sécrétés par les abeilles à des fins diététiques et thérapeutiques. Proche du mot « apiculture », le mot grec « apis » signifie « abeille ». Si l’on va plus loin, l’étymologie du mot « thérapie » n’est autre que « cure ». Et de fait, la cure par les produits des abeilles trouve toute sa légitimité au sein de la ruche, qui est une véritable pharmacie entretenue par ses ouvrières ! Celles-ci gèrent les stocks de la ruche et produisent avec un certain professionnalisme des produits d’excellente qualité. Voyons plus en détail en quoi consiste l’apithérapie, comment la pratiquer et ses bienfaits présumés sur la santé.





PLUS DE 5000 ANS DE PRODUITS DE LA RUCHE


L’utilisation des produits de la ruche ne date pas d’hier


Si l’homme est sur Terre depuis 2,5 millions d’années, l’abeille y réside depuis bien plus longtemps : elle est apparue il y a 80 à 100 millions d’années sur notre planète. A sa naissance, l’abeille ressemblait davantage à une guêpe et se nourrissait d’insectes. Peu à peu, celle-ci est devenue végétarienne et surtout plus gourmande en se délectant du nectar sucré des fleurs, bien plus appétissantes que les cadavres de mouches !
Les fleurs ont offert aux abeilles un nectar très nutritif qu’elles boivent et partagent avec leurs congénères, leur reine et les larves de la ruche. C’est grâce à ce nectar et au savoir-faire des abeilles qu’ont pu apparaître les nombreux et riches produits de la ruche.

A la préhistoire, les hommes avaient déjà découvert le miel ! Pour preuve, des peintures rupestres représentant des hommes récoltant du miel et entourés d’abeilles existent par dizaines. Durant l’antiquité, la récolte du miel était une activité centrale et très importante, car nourricière. le miel était alors le seul ingrédient sucrant : les hommes l’utilisaient pour sucrer leur nourriture, leurs boissons, leurs alcools et confire leurs fruits.


Mais déjà, le miel n’était pas utilisé uniquement comme un aliment. Au Moyen-Orient et en Egypte Antique, le miel, la cire et la propolis étaient utilisés pour embaumer les morts. Les anciennes populations avaient donc déjà compris que les produits des abeilles possédaient des propriétés de conservation et une puissante capacité à bloquer la prolifération bactérienne. Les égyptiens attribuaient aussi au miel de nombreuses propriétés de guérison : il était utilisé contre les maladies gastriques, intestinales, et comme produit réparateur pour guérir les blessures. Les produits de la ruche devenus indispensables, les hommes ont tout naturellement commencé à construire et à organiser des élevages d’abeilles, 3000 ans avant notre ère. Bien que très rudimentaire au départ, l’apiculture était née !

Des écrits médicaux grecs exposent que le miel pourrait allonger l’espérance de vie, améliorer les problèmes oculaires, soigner des problèmes intestinaux, combattre la fièvre, guérir des blessures. En -400 avant JC, Hippocrate, père de la médecine, recommandait déjà le miel dans des préparations d’onguents, ainsi que dans le traitement des plaies. A l’instar des boissons énergisantes, les athlètes grecs et romains buvaient un mélange d’eau et de miel pour récupérer leurs forces après une épreuve sportive. Enfin, l’utilisation cosmétique des produits de la ruche était déjà connue : un mélange de miel et de lait permettait d’hydrater, d’adoucir et de tonifier la peau… Une certaine Reine d’Egypte au joli nez en était très friande !

Les produits de la ruche ont poursuivi leur chemin à travers les âges, de plus en plus estimés et utilisés pour la médecine. Pendant les deux guerres mondiales du 20ème siècle, le miel était même utilisé pour favoriser la cicatrisation des blessures et brûlures des soldats.


L’apithérapie aujourd’hui ?


Depuis les années 1950, la recherche médicale s’y intéresse de plus près et prouve peu à peu son efficacité sur notre organisme. Les vertus du miel et de la propolis sont étudiés plus en profondeur, et la découverte des bienfaits d’autres produits comme le pollen ou la gelée royale sont plus récents, mais tout aussi satisfaisants ! Face à l’essor des médecines alternatives, l’apithérapie bénéficie d’une popularité croissante. Depuis quelques années, les soignés en quête de sens s’éloignent de la médication chimique pour se rapprocher des médecines naturelles comme soin complémentaire quotidien. Pour répondre à cette demande croissante, les pharmacies disposent d’un large choix de produits apicoles : laits hydratants, shampoings, gommages de peau, dentifrices, propolis pure, sirops pour la toux, gelée royale en gelules, pollen surgelé sous-vide…

Aujourd’hui, bien qu’elle ne soit pas une médecine officielle en France, certains pays ont fait le choix de l’apithérapie. C’est le cas de la Roumanie, où elle est considérée comme une branche de la médecine officielle. Le premier centre d’apithérapie du monde a été créé à Bucarest, en 1984. Les produits de la ruche y sont traités et étudiés afin de développer la pratique de l’apithérapie, et des soins tels que l’apipuncture sont prodigués aux patients. En France, au CHU de Limoges, le professeur Bernard Descottes a remis l’apithérapie au goût du jour. Ce médecin a lancé l’utilisation du miel de thym ou de lavande en pansements cicatrisants destinés aux plaies complexes. Suite au succès de cette méthode, d’autres établissements français de santé adoptent cette pratique petit à petit.



LES PRODUITS PHARES DE L’APITHERAPIE



LE MIEL


Comment c’est fait ?


Après avoir butiné les fleurs, les abeilles déposent leur nectar sucré dans la ruche. Mélangé à la salive de nombreuses abeilles, celui-ci se transforme en miel dans les alvéoles de cire qui composent la ruche. Lorsqu’il est assez séché et évaporé dans les alvéoles, les abeilles viennent reboucher ces dernières pour préserver la substance mielleuse. Les provisions sont alors prêtes : les abeilles pourront se nourrir et nourrir les larves de miel lorsque la météo les empêchera de sortir de la ruche !

Qu’est-ce que le miel peut soigner ?

Globalement, la richesse du miel en fait un excellent redynamisant, tant sur le plan physique qu’intellectuel. Il est utilisé pour traiter les problèmes de toux, de maux de gorge ou même les problèmes respiratoires. Qui ne s’est jamais vu conseiller une tisane et du miel lorsque l’hiver irrite les gosiers ? Son action antibactérienne soulage les infections liées au froid.

Le fructose contenu dans le miel peut aider à accélérer l’oxydation de l’alcool. Ainsi, après une soirée un peu trop arrosée, vous pouvez tout à fait avaler quelques cuillères de miel qui viendront apaiser votre estomac en aidant votre organisme à accélérer l’élimination du surplus d’alcool.

Il y a autant de variétés de miel que de fleurs et d’arbres : cela permet une grande diversité de saveurs. Mais certaines variétés de miel semblent particulièrement adaptées à certains embarras. En voici quelques exemples : 
- Le miel d’acacia serait conseillé pour faciliter le transit intestinal,
- Le miel d’eucalyptus favoriserait la circulation sanguine,
- Le miel de romarin améliorerait la digestion et soignerait les troubles hépatiques,
- Le miel de tilleul pourrait aider à mieux dormir,
- Le miel de châtaignier faciliterait la circulation sanguine…

Il s’agit alors de se renseigner pour trouver le miel le plus adapté aux besoins de notre organisme !

Une histoire du miel cicatrisant


Le miel possède des vertus cicatrisante étonnantes. L’alpiniste Antoine Bonfils peut aujourd’hui marcher grâce au miel. Ses pieds avaient gelé lors d’une descente précipitée du Mont Everest. Dans un premier temps, l’alpiniste a du se faire amputer les orteils d’un pied. Après cette opération, des complications ont eu lieu : il fallait couper quelques centimètres supplémentaires. Avant la seconde amputation, Antoine Bonfils a décidé de recouvrir son pied de miel pendant deux jours. Lorsqu’il a retiré le pansement, son pied était déjà beaucoup plus cicatrisé et il ne sentait plus de douleurs. Il a remis la deuxième amputation à plus tard et a poursuivi son traitement de pansements enrobés de miel. Au bout de deux mois, la plaie avait complètement cicatrisé ! Grâce au miel, l’alpiniste a pu garder plusieurs centimètres d’appui supplémentaires qui lui permettent aujourd’hui de partir pour de nouvelles expéditions !


LA GELEE ROYALE

Comment c’est fait ?

C’est un des produits star de l’apithérapie car c’est le plus rare. La gelée royale est une sécrétion blanchâtre produite par les abeilles nourricières. Grâce à sa couleur, elle est surnommée le « lait des abeilles ». Cette gelée particulière est exclusivement réservée à l’alimentation des larves les trois premiers jours de leur vie, ainsi qu’à la reine de la ruche durant toute sa vie. Elle est d’ailleurs surnommée « l’élixir de jouvence » de la reine, puisque celle-ci vit en moyenne 10 fois plus longtemps qu’une abeille ouvrière.


Qu’est-ce que la gelée royale peut soigner ?


Sa richesse nutritive en fait un élément tonifiant et revitalisant pour le système immunitaire. Elle est connue pour stimuler l’immunité, réduire le risque de maladies et réduire les troubles liés à la ménopause. Vous pouvez faire une cure de gelée royale avant ou pendant l’hiver pour mieux l’affronter ! On l’utilise aussi dans le traitement des maladies du sang : elle favorise la production de globules ainsi que la croissance cellulaire. 

En Asie la gelée royale est déjà utilisée et consommée depuis plusieurs décennies : souvent en boissons pour traiter la fatigue et l’hypertension, et même pour maintenir la vigueur sexuelle. 

Attention, il est très important de prendre une gelée royale fraîche (conservée au congélateur) pour bénéficier de toutes ses vertus !

LE POLLEN

Comment c’est fait ?

Après le miel, le pollen des fleurs est l’autre nourriture des abeilles ! Celui-ci permet de combler leurs besoins en protéines. Le corps de l’abeille est recouvert de petits poils qui lui permettent de retenir d’importantes quantités de pollen. Avec leurs pattes arrières, elles rassemblent le pollen et en font de petites boules. Un peu de miel régurgité leur permet de compacter et de fixer la pelote de pollen.

Qu’est-ce que le pollen peut soigner ?


Le pollen est surtout connu pour aider à l’équilibre de la flore intestinale, et l’amélioration globale du confort digestif. Les inflammations du côlon ou la maladie de Crohn sont ses premiers clients. Agissant sur de nombreuses partie du corps, il est aussi connu pour le traitement du foie, l’équilibre du rythme cardiaque, les troubles de la vue, ou encore son action contre le stress. Tout comme l’ensemble des produits de la ruche, il peut vous aider à booster les défenses immunitaires de votre corps. Si vous manquez de tonus, une petite cure de pollen avant l’hiver sera la bienvenue ! Une cuillère à soupe au petit déjeuner vous apportera l’équivalent en micro-nutriments d’un plateau de fruits ! 

C’est un produit puissant mais fragile : il perd rapidement ses actifs lorsqu’il est au contact de l’oxygène. Vous pouvez le trouver séché, mais il sera plus efficace sous sa forme la plus fraîche.


LA CIRE


Comment c’est fait ?


Pour construire les rayons de leur ruche, les abeilles sécrètent des plaquettes de cire. Elles y stockent ensuite le miel, le pollen et leurs couvains. Après sa récolte, la cire est bouillie afin de supprimer autant que possible les impuretés de la ruche. 



Qu’est-ce que la cire peut soigner ?


La cire d’abeille est souvent utilisée comme émulsifiant pour soigner les pathologies cutanées ou sous-cutanées. Elle se trouve en crème, dentifrice, suppositoire… 
Outre cette utilisation, on peut retrouver la cire d’abeille dans la vie quotidienne dans diverses situations :
- Les bonbons : elle leur apporte leur aspect brillant et anti-collant. Elle est notamment présente sur les bonbons noirs à la réglisse que vous connaissez tous…
• Elle sert à entretenir la longévité des objets en bois et des parquets,
• La cire d’abeille peut-être utilisée pour la fabrication des bougies : plus saines que les bougies classiques, qui sont souvent de mauvaise qualité et qui contiennent des agents chimiques qui polluent votre air.


LA PROPOLIS

Comment c’est fait ? 


Qu’est-ce que la propolis ? C’est une résine composée d’éléments végétaux. C’est le bouclier des abeilles contre les attaques microbiennes de la ruche. Elle est produite et utilisée par les abeilles pour tapisser l’intérieur de la ruche, afin de l’aseptiser et la rendre hermétique. Grâce à la propolis, les ruches sont aussi stériles qu’un bloc opératoire ! C’est d’ailleurs pour ces raisons que la propolis est appréciée par votre système immunitaire. Lorsqu’elle est récoltée, elle contient des déchets : débris de bois, cadavres d’insectes… Une fois en laboratoire, celle-ci est purifiée afin de la dégager de ses résidus et de n’en garder que le meilleur : la propolis pure.

Qu’est-ce que la propolis peut soigner ?



De nos jours, c’est l’actif phare de l’apithérapie, car ses propriétés, bienfaits et vertus sont très nombreux ! La propolis est chargée de vitamines et d’antioxydants. On peut l’utiliser pour renforcer ou soigner son système ORL (oto-rhino-laryngologie) : mal de gorge, toux, bronchite, sinusite, grippe, otites… Les extraits et teintures mères de propolis, les sirops, les sprays et les gommes à mâcher de propolis bio seront vos alliés ! Pas la peine d’attendre d’être malade pour en consommer : à petite dose quotidienne, la propolis peut améliorer vos problèmes respiratoires. Par exemple, des essais montrent qu’elle réduit la fréquence et l’intensité des crises d’asthme. Pratique pour les enfants qui souhaiteraient avoir moins souvent à faire à leur ventoline !

Une cure de propolis est recommandée à chaque changement de saison afin de vous aider à réguler votre transit intestinal, susceptible aux changements de températures et d’horaires. Ses propriétés antispasmodiques facilitent la digestion et diminuent l’acidité de votre estomac. La propolis rééquilibre aussi votre flore intestinale après un douloureux épisode gastrique.

La propolis est d’une grande aide pour la peau : elle aide à sa cicatrisation, est réparatrice et très efficace contre les brûlures. Elle peut également soigner les verrues ou les mycoses : son action désinfectante est très puissante. Plusieurs études ont prouvé que la propolis appliquée comme soin cutané était plus efficace que les crèmes de soin !

Ses propriétés antimicrobiennes en font un remède naturel contre certaines infections buccales. La propolis à mâcher sera très efficace pour votre bouche : elle soulagera vos gencives infectées, vous aidera à prévenir la formation de caries, et vous permettra de garder une bonne haleine. De nombreux produits d’hygiène bucco-dentaire à la propolis sont disponibles en pharmacie. Il existe d’ailleurs des dentifrices à la propolis, qui vous permettent de vous laver les dents et de vous assainir la bouche quotidiennement par la même occasion.

Nous recommandons l’utilisation de produits composés de propolis biologique, conçue dans des conditions saines, éloignée des zones polluées, et respectueuses de l’environnement. Notre article « comment utiliser la propolis » vous donnera encore plus de conseils et d’astuces pour intégrer ce produit à votre vie quotidienne !






UNE PETITE PIQURE ? LE VENIN



Il est probablement le produit apithérapeutique le plus surprenant. Rares sont ceux qui connaissent d’agréables souvenirs de piqûres d’abeille. Comment le venin pourrait-il alors être bénéfique à notre santé ?

Hippocrate, dont nous parlions au début de cet article, recommandait déjà 400 ans avant notre ère l’utilisation du venin pour traiter les doubleurs articulaires. Le médecin Philip Terc, en 1888, préconisait le venin d’abeille contre les rhumatisme, après une étude menées sur plus de 500 patients. Depuis le début des années 2000 les recherches se sont multipliées et ont permis d’identifier les composants anti-inflammatoires du venin, permettant de renforcer le système immunitaire et d’aider l’organisme à se purifier.

Il existe aujourd’hui des médecins « apipuncteurs », qui traitent leurs patients avec du venin pur injecté directement par le dard de l’abeille. Il peut sembler cruel de proposer ce type de traitement alors qu’il est bien connu que les abeilles meurent lorsqu’elles piquent. Soyez rassuré : de petites grilles permettent la piqûre de l’abeille sans arracher leur dard : elles ne meurent pas !

L’apipuncture soigne notamment de plus en plus la sclérose en plaques. Cette maladie abime les fibres nerveuses entre le cerveau et la moelle épinière. Cela provoque de fortes douleurs chez le patient, et peut mener à des paralysies importantes. L’apithérapie peut-être une alternative aux traitements lourds. Bien que cela reste hypothétique, la répétition des injections de venin d’abeille pourrait permettre de reprogrammer le système immunitaire pour l’empêcher de provoquer une attaque du système nerveux central. Il faut cependant prendre quelques précautions et anticiper les réactions allergiques qui peuvent être importantes. Cette approche de l’apithérapie ne trouve pour le moment qu’un faible écho en Europe occidentale, mais est présente en Roumanie, par exemple.



CONCLUSION


De nos jours, de nombreuses études mettent en évidence les vertus thérapeutiques des produits de la ruche, qui constituent la plus ancienne pharmacie naturelle. Bien qu’ils ne se substituent pas à la médecine classique et que l’on parle aujourd’hui de bienfaits présumés, les produits de la ruche peuvent être de précieux compléments à un mode de vie sain pour rester en bonne santé.

Attention à l’auto-médication : dans certains cas votre traitement ne peut pas s’improviser. Consultez votre médecin ou demandez conseil à un pharmacien qui saura vous guider. Avant utilisation de la propolis, effectuez un test sur votre peau pour vérifier toute réaction allergique.






Découvrez nos autres articles sur le thème de la Propolis

Découvrez ce qu'est la propolis et comment elle se récolte : Tout sur la Propolis

Nous vous expliquerons comment utiliser la Propolis : Comment utiliser la Propolis

Vous découvrirez ici les Propriétés, Bienfaits et Vertus de la Propolis : Propriétés, Bienfaits et Vertus de la Propolis

Familiarisez-vous avec les termes "Extraits de Propolis" et "Teintures-Mères de Propolis" : Les Extraits de Propolis et Teintures-Mères de Propolis

Et enfin apprenez la différence entre la "Propolis Brute" et la "Propolis Pure" : La Propolis Brute & la Propolis Pure



Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)